Abri piscine : que dit la loi ?

Les abris de piscine sont prisés en raison de leur rôle de protection des bassins d’eau et de leur praticité. Cependant, pour installer un abri de piscine, il y a des règles à respecter. Plus d’informations dans cet article.

Ce que dit la loi au sujet de l’installation des abris de piscine

Dans la législation française, c’est la loi No 2003-9 du 3 janvier 2003 relative à la sécurité des piscines qui régit la mise en place des abris de piscine. Elle stipule notamment en son Article 1 que les piscines enterrées non closes privatives à usage individuel ou collectif doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyade. Le gros avantage de l’abri piscine est qu’il servira à la fois à sécuriser votre piscine, mais aussi et surtout à en profiter plus longtemps, car il maintient la température de l’eau sur la durée. Cela vous permettra aussi de protéger votre piscine de la poussière, des feuilles et autres éléments qui peuvent s’y introduire avec le vent. Afin de garantir une bonne installation fonctionnelle et esthétique, il est recommandé de faire appel à des professionnels en la matière, vous pouvez en trouver sur le site https://abritech.fr, et obtenir un devis gratuit pour un abri de piscine. Cela vous aidera à avoir une idée précise sur le prix de votre abri de piscine en fonction du modèle que vous aurez choisi.

Les mesures de sécurité mises en place doivent être conformes à des normes spécifiques. Par exemple, les abris de piscine répondent à la norme NF P 90-309. Les exigences de cette norme concernent la résistance de la structure des abris de piscine et l’utilisation de matériaux de grande qualité.

Abri piscine : que dit la loi ?

La norme NF P90-309

Cette norme vise essentiellement la protection des enfants de moins de cinq ans contre la noyade. Elle indique que les matériaux entrant dans la composition de la structure des abris ne doivent présenter ni imperfection ni infestation. De même, la structure ne doit pas être la cause d’un quelconque incident (coupure, cisaillement) et donc ne présenter aucun danger.

Ensuite, la structure des abris de piscine doit être résistante à un poids minimum de 45 kg/m2 de neige et à une puissance minimale de vent de 100 km/h. Pour cela, vous devez choisir des fabricants qui réalisent des tests et essais au laboratoire pour s’assurer que leurs produits sont de bonne qualité. Enfin, pour tout achat de matériaux destinés à la mise en place des abris de piscine, il vous faut obtenir un certificat de conformité. Par ailleurs, l’inscription « NF » doit figurer sur l’abri mis en place.

Les formalités nécessaires pour l’installation des abris de piscine

La construction conjointe d’un abri à une piscine nécessite des formalités qui varient selon les caractéristiques de la construction. Ainsi, il vous faut :

  • un permis de construire si l’abri doit couvrir une superficie supérieure à 100 m2 ou a une hauteur supérieure à 1,80 m
  • une déclaration de travaux pour un abri qui doit couvrir une piscine comprise de 10 à 100 m2
  • un permis de construire si le site de construction est classé ou protégé, peu importe les dimensions de l’abri

Nous vous conseillons ensuite de déclarer votre abri piscine à votre assurance en cas de dégât sur celui-ci.

Que retenir ? La loi prévoit une amende susceptible d’excéder quarante-cinq mille euros en cas de non-respect des normes en vigueur pour la construction d’un abri de piscine. Faites donc appel à des experts qui sauront vous fournir du matériel de qualité, mais aussi un accompagnement sur-mesure pour la réussite de votre projet.