Tout ce qu’il faut savoir sur les sirènes des voitures des forces de l’ordre


Qui n’a jamais entendu le son perçant des sirènes des voitures de police ou des gendarmes au milieu du trafic ? Qui en est l’inventeur ? Quels sont les différents types de sirènes et les règles d’utilisation ? Découvrez ci-dessous tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

Historique de la sirène de voiture de police

On doit l’invention de la sirène au physicien écossais John Robinson à la fin du XVIIe siècle et son nom a pour origine la mythologie grecque, où les sirènes étaient des créatures fantastiques séduisant les marins grâce à leurs chants. L’ingénieur français Charles Cagniard de la Tour apporta des améliorations au procédé en 1819 et on lui doit l’invention de la sirène mécanique.

Les différentes tonalités des sirènes

À l’heure actuelle, la plupart des véhicules prioritaires disposent de sirènes électroniques. Compte tenu des sensibilités auditives individuelles, la Federal Signal a procédé au développement des sirènes électroniques couvrant une plage très large de plus ou moins 650 Hz et 1800Hz. En outre, les sirènes prioritaires disposent de tonalités spécifiques qui varient selon les pays.

Les sirènes des voitures des forces de l’ordre en France

La France utilise actuellement des sirènes deux tons spécifiques en quatre tonalités, comme celles que l’on peut trouver sur le site Maxiavenue.com : Police, SAMU, Gendarmerie, et Sapeurs pompiers, ainsi qu’une tonalité trois tons pour les véhicules à facilité de passage. Mini avertisseur, sirène flash, sirène multiflash ou encore haut-parleur, il existe des avertisseurs sonores pour tous les besoins urgents des forces de l’ordre.


Tout ce qu’il faut savoir sur les sirènes des voitures des forces de l’ordre

Règles d’utilisation des sirènes

Avant tout, il faut savoir que la tonalité de la sirène dépend des personnes à qui l’on veut signifier l’urgence, en sachant que les feux bleus et les sirènes sont utilisés pour indiquer généralement une demande de passage au sein d’un trafic particulièrement dense.

Ainsi, les tonalités « Wail » et « Yelp » sont des sons à fréquence modulaire et directionnelle qui couvrent l’ensemble de la plage prévue. Afin d’éviter le trop-plein de pollution sonore, la population environnante n’entend qu’une partie spécifique montante et descendante.

Lorsque le véhicule part en urgence, la sirène est en tonalité Wail et passe en mode « Yelp » lors des ralentissements ou à une intersection. Le changement de tonalité doit être fait juste avant d’être bloqué dans un bouchon, afin d’anticiper le dégagement de la voie et des carrefours par les usagers. Les tonalités « Yelp » et « Wail » sont directionnelles, ce qui permet aux usagers de la route d’identifier la provenance de l’urgence.

Baisse d’efficacité des sirènes

Il est important de préciser qu’à l’heure actuelle, les sirènes sont moins efficaces qu’autrefois puisque les véhicules bénéficient d’une meilleure isolation tandis que les systèmes audio sont quant à eux plus puissants que jamais.

Ajoutez à cela les GSM et les GPS, et on comprend vite que les sirènes soient assez peu entendues. En outre, il ne faut pas perdre de vue que les conducteurs qui roulent à plus de 120 km/h ne sont pas en mesure d’entendre le son des sirènes avant qu’elles ne soient à leur hauteur.

Les sirènes restent cependant très importantes pour la sécurité des usagers de la route, automobilistes comme piétons ou cyclistes.