Le tarif réglementé du gaz est-il voué à disparaître ?


Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les contrats au tarif réglementé de vente pour le gaz et l’électricité ne parviennent pas à rester compétitifs face aux offres de marché. Ces offres proposées par EDF (pour l’électricité) et Engie (pour le gaz) étaient les seuls contrats disponibles à la souscription avant 2007. Les offres de marché ont bouleversé l’équilibre des fournisseurs d’énergie historiques et aujourd’hui, le tarif réglementé de gaz est voué à disparaître complètement.

Le tarif réglementé du gaz est-il voué à disparaître ?

Comment anticiper la fin du TRV du gaz avec un comparateur de gaz ?

Le tarif réglementé de vente pour le gaz proposé par Engie (ex-GDF) va disparaître au 1er juillet 2023 et aujourd’hui, il n’est plus accessible à la souscription.

Néanmoins, les consommateurs ayant souscrits au TRV de gaz bénéficient de trois années supplémentaires pour souscrire une autre offre de gaz avant de basculer automatiquement vers une offre de marché au 1er juillet 2023.


Dans le cas où vous souhaitez choisir vous-même votre future offre de gaz (sans basculer automatiquement), vous pouvez résilier votre contrat au TRV et souscrire immédiatement à une nouvelle offre énergétique.

Vous pouvez utiliser un comparateur disponible ici pour comparer toutes les offres de marché disponibles et choisir soigneusement celle qui remplacera votre contrat au TRV. La plupart des offres de marché pour le gaz proposées par les fournisseurs alternatifs comme Total Direct Énergie, Eni ou Vattenfall. D’ailleurs, Engie, le fournisseur historique français pour le gaz, propose également des offres de marché pour le gaz depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence afin de rester compétitif pour ses clients. L’offre TRV d’Engie n’était même plus présentée sur son site officiel mais elle était proposée sur un autre site, preuve de la difficulté de compétitivité de l’offre.

Les mesures suite à la disparition du tarif réglementé de vente pour le gaz

L'exécutif a accéléré la disparition du tarif réglementé de vente pour le gaz, jugé contraire aux droits européens. Il fortifie le contrôle pour permettre au client de pouvoir entrer dans le caractère spécifique du marché. La CRE sera également chargée d'estimer les coûts moyens d'approvisionnement mais aussi de prendre connaissance des limites des approvisionneurs sur le marché du gaz et d'en faire part aux consommateurs. Cela va faciliter la tâche aux consommateurs de gaz afin qu'il puisse faire le bon choix de produit.

Néanmoins, la suppression du TRV ne sera pas sans séquelles. En effet, un changement entraîne toujours des conséquences. Le gaz n'est pas une richesse partagée de tous contrairement à l' électricité par exemple. Vous pourrez en savoir davantage sur ce site spécialisé.