Le Centre d'accueil d'urgences des victimes d'agressions kesako ?

Tout le monde mérite de se sentir en sécurité et sans danger. Si vous êtes victime de violence familiale et domestique, le centre d’accueil d’urgences des victimes d’agressions est à votre écoute pour discuter de vos options et vous aider à réagir de manière à vous aider, vous et votre famille.

Aide par la compréhension

Si vous vous sentez menacé ou à risque physiquement ou émotionnellement, engagez-vous dans une conversation privée et confidentielle. Même si vous n’êtes pas sûr si ce que vous vivez est considéré comme de la « violence » – cela peut sembler être une bonne chose pour le moment, ou vous n’êtes pas sûr de ce qui pourrait arriver ensuite – parler de votre situation peut aider.

En France, plus de 300 000 femmes françaises sont victimes de violence conjugales chaque année. Au moyenne, le centre d’accueil d’urgences des victimes d’agressions accueil plus de 4000 victimes chaque année dont 55 %  sont des femmes et 30 % sont des mineurs. Ainsi, quelles que soient les difficultés, vous n’êtes pas seul et nous pouvons vous aider à passer aujourd’hui et à élaborer des stratégies pour demain. Parler peut rendre les problèmes de la vie plus faciles à gérer. Nos professionnels qualifiés vous offrent des conseils confidentiels pour vous aider à faire face aux événements de la vie, et à vous sentir prêts à les affronter.

Quoi de mieux pour vous et votre famille

La violence familiale et domestique prend de nombreuses formes, certaines moins évidentes que d’autres. Les infirmières du centre d’accueil d’urgences des victimes d’agressions peuvent discuter des signes d’abus avec vous et établir un plan d’action. Que vous soyez confronté à des abus psychologiques, physiques, sexuels, verbaux, sociaux ou financiers, l’équipe du Cauva peut vous aider avec des stratégies pour y faire face.

Atteindre tôt signifie que vous avez plus de choix quant à la suite des choses. Nous pouvons offrir des conseils et un soutien, des stratégies et un accompagnement judiciaire. Si vous envisagez porter plainte, le centre d’accueil d’urgences des victimes d’agressions vous permet ça. Le centre « le CAUVA » est l’unique en France qui regroupe les premiers soins médicaux, la prise en charge sociale et les accès aux procédures judiciaires grâce à une convention et un accord entre le centre et ministère de la justice, de l’intérieur, de la défense et de la santé.

Le cauva en chiffre

Le CAUVA est créé en 1999 grâce au professeur Sophie Gromb qui est chef du service de médecine légale au CHU de Bordeaux. Elle a eu l’idée après des études sur les différentes difficultés que trouve la victime dans le parcours du soin et de la justice. D’où né, le centre d’accueil d’urgences des victimes d’agressions qui est une cellule qui regroupe, le soin médical, le soutien psychologique et l’accompagnement judicaire. Pour garantir l’accueil des victimes 24 heures /24 et 7 jours / 7, le centre dispose de secrétaires médicales, des assistantes sociales, des psychologues, des médecins légistes et des infirmières.